Qui ne connaît pas notre bon vieux Nicolas Sarkozy. Malgré le fait qu’il ait laissé sa place à François Hollande, il n’en reste pas moins que c’est toujours une figure emblématique de la France moderne. Il est toujours au milieu des polémiques et dernièrement, il a été éliminé de la primaire française. Quelques-uns penseront que c’est une bonne chose, d’autres pas, mais dans tous les cas, les actus avancent toujours.

Parlons de l’homme

C’est donc avec une empreinte indélébile que Nicolas Sarkozy a su marquer la scène politique française. Né le 28 janvier 1955, il dispose d’une maîtrise en droit ainsi que d’un DEA en science politique. C’est donc un jeune avocat qui sera ensuite aspiré par la scène politique qui sera mis en avant par le vent et les contraintes même de ce domaine. C’est à l’âge de 28 ans qu’il deviendra donc maire de Neuilly sur Seine tout en gravitant les échelons de son parti politique. C’est en 1988 qu’il deviendra député des Hauts de Seine pour avoir encore plus de responsabilités par la suite. Approchant de plus en plus le pouvoir, Sarkozy occupera consécutivement les postes de porte-parole du gouvernement, de ministre du Budget ainsi que de ministre de la Communication. C’est en 1997 qu’il verra un tournant à sa carrière en s’attirant les foudres de Jacques Chirac qui venait d’être élu au pouvoir.

La primaire de la droite

C’est donc pendant la session du 20 et du 27 novembre de l’année 2016 que la primaire ouverte de la droite et du centre a été organisée. Ce sont les républicains et le parti chrétien-démocrate ainsi que le centre national des indépendants et paysans qui élisent un seul candidat représentant ainsi la droite lors des élections présidentielles. La session de cette année s’est faite avec plus de 4.4 millions d’électeurs. C’est donc une démarche incontournable où l’avenir de la France est en jeu. C’est, d’ailleurs, pour cela que tant d’entités sont prises en compte afin de rendre cette démarche la plus démocratique possible. Bien sûr, les résultats du 27 novembre ne sont que les préliminaires de cette démarche qui est des plus importantes pour les partis politiques de droite de la France.

sarkozy-2016-defaite

Éliminé dès le premier tour

C’est pendant le 27 novembre 2016 que la primaire de la droite a vu ses résultats du premier tour. Bien évidemment, étant donné que Sarkozy fait partie de ce parti politique, il était éligible. Au cours du scrutin, c’est François Fillon qui a été désigné vainqueur grâce à l’approbation de la majorité des 4.4 millions d’électeurs. C’est donc Alain Juppé qui sera au coude à coude avec François Fillon alors que notre ex-président devra tirer sa révérence dès le premier tour. Au tout début, avec un million de votes analysé, François Fillon avait 43.3 % contre 26.2 % pour Juppé et 22.9 % pour Sarkozy. Bien sûr, Fillon a conservé sa place avec 43.6 % à mi-chemin du dépouillement alors que l’écart entre Sarkozy et Juppé se creusait petit à petit. C’est seulement à 22 h que l’on aura confirmation des résultats qui ne favoriseront vraiment pas l’ex-président.