Lorsque François Hollande l’a nommé ministre de l’économie en Août 2014, personne ne connaissait Emmanuel Macron. Moins de 2 ans plus tard, il est devenu le ministre le plus populaire du gouvernement. Et la trajectoire ne fait que commencer. Celui qui a été nommé ministre sans jamais avoir été élu, rêve déjà de prendre les rênes de la nation. Il n’a ni parti ni programme connu, juste sa jolie gueule et les sondages.

Parcours d’Emmanuel

Depuis son adolescence, il suit la même stratégie nourrit d’idéalisme et ponctué de transgression. Emmanuel Macron est l’aîné de trois enfants d’un couple de médecin mais c ‘est surtout sa grand-mère Mamette, une directrice d’école qui l’a éduqué. Fille d’une paysanne illettrée, Mamette a vécu avec deux passions, les livres et les idées de gauche, alors elle a biberonné son petit-fils à la littérature française lui apprenant des poèmes de René Char quand il avait 6 ans, et à 15 ans, nourrit par les romans classiques qu’il dévore, le jeune Emmanuel semble déjà avoir vécu cent vies. Pendant son année scolaire 1993-1994, Emmanuel et sa professeur de théâtre Brigitte Osière écrivent à quatre mains chaque semaine créant une dizaines de nouveaux rôles pour leur pièce. Bravant tous les tabous, le jeune garçon déclare sa flamme à sa professeur. Treize ans après, Le 20 Octobre 2007, Emmanuel Macron épouse Brigitte. Quelques semaines après son mariage, Emmanuel, trente ans tout juste est nommé rapporteur de la commission Atalli souhaité par Nicolas Sarkozy, nouveau président de la république à l’époque. Début 2010, il devient conseiller économique de François hollande.

macron-super-sayian

Mais le jeune haut fonctionnaire n’a pas mis ses œufs dans le même panier. Même si la politique l’attire, il ne s’imagine pas faire des courbettes pour obtenir une circonscription de l’état majeur du PS. Pressé d’agir, il a préféré se mesurer au monde de l’argent et est entré dès 2009 chez Rotschild la banque d’affaire parisienne qui conseille les plus grandes entreprises de la planète. Chez Rotschild, Emmanuel Macron fait du macron, si ses compétences techniques en matière de hautes finances sont perfectibles, il excelle dans un domaine essentiel du monde de la banque d’affaire, la séduction des clients et réussit ainsi a s’enrichir et avoir une bonne réputation. Mais la carrière de banquier d’affaire d’Emmanuel Macron dure un peu plus de 3 ans et s’arrête aussi soudainement qu’elle avait commencé. A 34 ans, il est élu Secrétaire Général Adjoint en charge du pôle économie et finance par le nouveau président François Hollande le 15 Mai 2012. Deux après, fin Août 2014, Emmanuel Macron est élu ministre de l’économie, des finances et du numérique. En avril 2016, il crée son mouvement politique En Marche ! Et démissionne le 30Août 2016. Le 16 Novembre 2016, Emmanuel Macron annonce sa candidature pour les présidentielles en 2017.          

Premier grand meeting d’Emmanuel Macron

Le 11 Décembre 2016, une vraie démonstration de force, Emmanuel Macron entre en campagne devant un public de plusieurs milliers de personnes. Il a épinglé François Fillon qui propose le déremboursement de certains soins, une mesure qu’il juge dangereuse et injuste. L’ancien ministre propose lui un bouclier social pour les plus fragiles. Durant ce meeting, son discours était très centré sur le travail, il met le travail au cœur de son programme. Un discours qui semble avoir convaincu. C’est le seul qui porte une vision progressiste et qui défend les valeurs du travail, pour tout le monde, pour tous les français. Emmanuel Macron exalté en dévoilant pour la première fois son programme, veut s’afficher en marche pour la présidentielle. Il crée un mouvement politique qui ne soit ni de droite ni de gauche, donc ce qui veut dire qu’il peut rassembler des personnes de sensibilités très différentes. Ce n’est pas un idéologue, mais est probablement idéaliste surtout dans les réalités du monde d’aujourd’hui.